top of page

Rosalie Sofie Sjöman, née Hammarqvist (16 octobre 1833 - 25 janvier 1919) [Suède]

Dernière mise à jour : 1 avr.

La première trace d’occupation professionnelle officielle attribuée à Rosalie Sofie Sjöman est datée de 1864, année où la photographe et femme d’affaires ouvre un studio de photographie au situé au 42 Drottninggatan, à Stockholm.


En date d’aujourd’hui, on ne sait comment Rosalie Sjöman a appris le métier de photographe. Certaines sources indiquent qu’elle aurait peut-être travaillé à titre d’assistante pour le photographe Carl Jacob Malmberg, qui avait auparavant son studio à la même adresse. Ce que l’on sait de source sûre, c’est que la photographe est rapidement reconnue pour son talent et sa maîtrise des techniques du portrait studio. Son entreprise prospère et elle ouvre des succursales à Kalmar, Halmstad et Vaxholm. A noter que la majorité des employées engagées par Rosalie Sjöman dans ses nombreux studios sont des femmes, selon les différents documents commerciaux qui sont parvenues jusqu’à nous.


En 1875, elle épouse en secondes noces un photographe basé à Vybord, en Finlande où elle déménage un certain temps avant de se séparer puis revenir en Suède afin d’ouvrir un autre atelier de photographie à Stockholm. Rosalie Sjöman sera active dans ce studio jusqu’à sa fermeture en 1905.


Durant toutes ses années de pratiques, Rosalie Sjöman explore constamment les techniques du médium photographique afin d’offrir des images de qualité. Elle travaille plusieurs formats dont la carte de visite et la carte cabinet ainsi que les mosaïques d’images en vogue à l’époque. Elle se spécialise également dans les techniques de la photographie d’émail, qui consiste à utiliser des couches de produits chimiques spécifiques afin d’augmenter le fini luisant d’une photographie, ainsi que dans le rehaut de couleurs peints à la main.


Rosalie Sjöman a également réalisé plusieurs séries de portraits de femmes en costumes traditionnels, ce qui constitue aujourd’hui un témoignage historique important.


Aujourd’hui, ses œuvres sont conservées principalement au Musée nordique de Stockholm et à la Bibliothèque royale de Suède.



Crédits photo:


Autoportrait, vers 1875, Musée nordique de Stockholm.

Alma Sjöman, vers 1880, Musée nordique de Stockholm.

Une femme dans un costume traditionnel, date inconnue, Musée nordique de Stockholm.

Portrait en studio d'une femme Saami et de sa fille, debout, se tenant la main. Vers 1870. Collection Pitt Rivers Museum, Université d’Oxford.

Endos photographie, studio du 42 Drottninggatan, Stockholm, vers 1870. Collection Pitt Rivers Museum, Université d’Oxford.

Helga Frankenfeldt, actrice à la Kungliga Dramatiska teatern, 1873. Crédits: Swedish Performing Arts Agency (Musik Verket).


Références :


Dahlman, Eva (2004). « Women Photographers: European Experience », Acta Universitatis Gothoburgensis.

Anna Tellgren, « skbl.se - Rosalie Sofie Sjöman », Svenskt kvinnobiografiskt lexikon, publié 8 mars 2018. Consulté le 16 octobre 2023. (Traduction Alexia Grosjean).

11 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page