top of page

Mattie Gunterman, née Ida Madeline Warner (1872 – 1945) [États-Unis-Canada]

Dernière mise à jour : 1 avr.

Plus de vingt ans après son décès, une boite contenant environ 200 négatifs sur plaque de verre réalisés par la photographe a été découverte par hasard, dans une boîte oubliée perdue parmi du caca de rat dans une remise plus ou moins abandonnée. Les négatifs ont été nettoyés, archivés et développés et des recherches ont permis de déterminer que la remise fut à une certaine époque la chambre noire de la photographe.


Cette petite histoire incarne toutes les difficultés et les joies que je rencontre dans l’écriture de mon livre sur l’histoire des femmes photographes au tournant du siècle : la redécouverte d’artéfacts oubliés ou négligés.


Le travail de Mattie Gunterman est à la fois un journal personnel et un témoignage de la vie des pionnières dans l’Ouest canadien. Je partage ici une petite sélection de portraits de femmes dans la nature, incluant deux versions d’une même photo présentée d’abord dans le format original en noir et blanc suivie d’une version colorisée (parce que ça donne une autre lecture de l’image pis que c’est l’fun de voir des images anciennes en couleurs!)



Photos : Vancouver Public Library Historical Photographs

Références:


Close, Susan (2015). « Mattie Gunterman» . Extrait de Boutilier, Alice; Bruce, Tobi. The Artist Herself: Self Portraits by Canadian Historical Women Artists. Kingston: Agnes Etherington Art Centre.

Close, Susan (2007). Framing Identity: Social Practices of Photography in Canada 1880 - 1920. Winnipeg: Arbeiter Ring Publishing.


18 vues

Comments


bottom of page